Graphic Nuggets, On the Run(s), Vert de Gris

Interlude II: Biscuits apéritifs (Marvel Comics Presents 26 & 45)

MCP26
©Marvel Comics

En parallèle des aventures à Las Vegas du géant gris, Peter David produisit deux courts récits de son héros pour l’anthologie hebdomadaire Marvel Comics Presents.
Ces deux histoires, annoncées au sommaire de l’intégrale 1990 mais finalement passée à l’as, sont l’occasion pour David de se défouler les zygomatiques.

La première histoire voit Joe Fixit aller faire payer un client de Berengetti qui s’avère être propriétaire d’un parc marin.
Fixit va foutre une pagaille monstre au travers d’une série de mésaventures hilarantes qui feront s’étouffer plus d’un fan de Sea Shepherd.
C’est aussi cruellement comique et bas du front que certaines histoires de Garth Ennis ou Mark Millar mais ceux qui aiment l’humour bête et méchant seront aux anges.
Aux dessins, Jeff Purves est encré par Mike DeCarlo et le résultat est bien au-dessus de ce qui est produit alors sur la série régulière.

Le second récit met en scène un Hulk toujours aussi en pétard qui décide d’aller régler son compte à la star du catch… Hulk Hogan.
Furieux de s’être fait voler son patronyme par un mec à l’image toute gentille, toute saine, toute propre, ami des enfants et des animaux et qui participe à des combats-spectacles plutôt qu’à de la vraie baston, Hulk fait passer un mauvais quart d’heure à son imitateur à la petite semaine.
L’histoire fait référence, comme l’a fait remarquer un de nos sagaces lecteurs, à l’affaire qui a opposé Marvel au célèbre catcheur concernant le copyright sur le patronyme « Hulk » et que la Maison des Idées remporta.
Le géant gris conclue d’ailleurs l’histoire sur une réplique piquante à l’encontre de qui voudrait à nouveau empiéter sur les plates bandes de la compagnie:
« Any other clown wants to swipe a name he doesn’t deserve ?« 
On navigue donc encore dans les méchancetés gratuites mais jouissives sous le crayon d’un Herb Trimpe qui arrive à imiter parfaitement le trait de Purves.

Deux petites douceurs parfaitement dispensables mais bien jouissives et dont la saveur acidulé rappellera au lecteur ces soucoupes qu’on dégustait dans notre enfance tout en tirant la grimace.

MCP45
©Marvel Comics

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s