Assistant Editors' Month, Graphic Nuggets, Marvel Extravaganza, Marvel Special Months

Amazing Spider-Man 248 (Roger Stern /Ron Frenz / Terry Austin)

ASM248
©Marvel Comics

Aujourd’hui nous entamons notre tour du côté des séries de l’emblème de Marvel, notre sympathique voisin Spider-Man, dans le cadre de l’Assistant Editors’ Month.
Au sein de cette opération, Spidey eu droit à trois histoires : un pur chef d’oeuvre, du Fred Hembeck et l’un des plus gros « what the fuck » jamais publié.
Si les deux derniers sont inédits, le premier est bien connu des lecteurs de Strange auxquels il a sûrement fait verser une petite larme.

La couverture donne le ton avec son petit côté « 4ème mur » pour nous indiquer que nous sommes bien dans le cadre de l’Assistant Editors’ Month et aussi pour faire le lien entre les deux histoires composant ce comic book.

La première histoire est l’oeuvre de l’équipe régulière de Amazing Spider-Man, Roger Stern et John Romita Jr, qui font alors des merveilles sur la série et produise l’un des meilleurs runs jamais fait sur le tisseur.
Il n’y a pas grand chose à dire sur l’épisode en lui-même, qui est simplement un combat dantesque entre Spidey et Thunderball, mis à part de démontrer toute la maîtrise des deux auteurs quant il s’agit de livrer un excellent comic book d’action.

ASM248.1
©Marvel Comics

Changement complet de style avec le second épisode.
Ron Frenz prend ici le relais et sa version plus « ditko-esque » de Spider-Man convient bien au ton intimiste et doux-amer de cette histoire inspirée, de l’aveu même de Stern, par les « contes » sociaux de Will Eisner.

Ici, l’histoire,entrecoupée de coupures de presse servant de fil narratif, suit un Spider-Man qui rencontre son plus grand fan, un enfant nommé Tim, avec lequel il se remémore les hauts faits de sa carrière avant de lui faire une révélation qui désarçonnera le lecteur.
Le pourquoi de ce geste viendra conclure le récit et finira de bouleverser le lecteur tout en le laissant longuement pensif.

Stern fournit tout simplement ici LA meilleure histoire de cette opération spéciale et l’un des meilleurs récits de Spider-Man en nous livrant un récit dont le message fonctionne sur deux niveaux.
En effet, en nous montrant que les héros ne peuvent pas gagner certains « combats » et ne sont que des humains derrière leurs « habits de lumière », et si l’on pousse la réflexion plus loin, Stern nous livre de façon délicate sa vision de ce que doit être le comic book de super-héros.

ASM248.2
©Marvel Comics

Pour lui, et en ces temps ou les superslips en étaient encore s’adresser à un public jeune et non à des quadragénaires nostalgiques de leur enfance, une figure comme Spider-Man n’a pas à tomber dans l’hyper-réalisme, sans quoi il prouverait bien vite ses limites, mais doit au contraire être l’intime ami imaginaire du lecteur (ici portraituré au travers de Tim), seul à connaître son identité secrète, et l’inviter au rêve, à un moment d’évasion durant la lecture des pages où il s’agite (le second niveau de lecture).
Ce qui n’empêche pas de traiter de façon sensible et intelligente de problèmes graves derrière les affrontements surpuissants (le premier niveau).

Pour la petite histoire, il faut savoir que Roger Stern avait ce récit depuis longtemps sous le coude mais ni lui ni son editor d’alors, Tom DeFalco, ne savaient comment la publier.
La première solution envisagée fut de l’inclure en back-up d’un Annual d’ASM.
L’épisode 248 étant trop court et l’opération AEM tombant à point nommé avec ses consignes de publier des histoires différentes du tout venant, Stern et DeFalco décidèrent donc de l’inclure.
Avouez qu’au vu du résultat il aurait été bête qu’ils se privent de nous l’offrir.

Bref, un classique à (re)lire absolument.
Disponible dans Strange 194, Spider-Man Classic 4 ou Spider-Man: l’Intégrale 1984.

ASM248.3
©Marvel Comics

1 réflexion au sujet de “Amazing Spider-Man 248 (Roger Stern /Ron Frenz / Terry Austin)”

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s