Assistant Editors' Month, Graphic Nuggets, Marvel Extravaganza, Marvel Special Months

Peter Parker, The Spectacular Spider-Man 86 (Bill Mantlo / Al Milgrom & Fred Hembeck / Al Milgrom, Joe Abello &Jim Mooney)

PPSSM86Cover
©Marvel Comics

Et pour cette nouvelle livraison arachnéenne de l’Assistant Editors’ Month, penchons nous sur une histoire certes moins marquante que le classique de Roger Stern mais possédant néanmoins un fort capital sympathie.
Il faut dire aussi que Bill Mantlo, malgré l’estime que votre serviteur (un Mantlo-fan avoué) a pour ses travaux, n’est pas un auteur du même calibre que Roger Stern… mais il sait souvent compenser par une folie toute personnelle.

Le brave Bill est aux commandes de Spectacular Spider-Man depuis 1981 et, malgré une marge de manoeuvre assez étroite, réussit à servir des histoires sympathiques.
Côté graphique, si Ed Hannigan effectue une intéressante prestation essayant de synthétiser les influences de Frank Miller et Steve Ditko, le relais est ensuite pris un Al Milgrom beaucoup plus transparent.
Pour info, nous sommes alors dans la période où Spidey flirte avec la Chatte Noire.

PPSSM86.1
©Marvel Comics

Notre épisode du mois commence dans les bureaux de Marvel où Milgrom, qui dessine cette partie partie du récit, vient demander des explications quant au pourquoi de la non-publication de ses planches ce mois-ci.
Reçu par l’assistant editor, il se voit expliquer que dans le cadre de l’AEM, on a confié les crayons à Fred Hembeck, qui se caricature lui-même sur la planche.

Et l’histoire embraye ensuite directement sur les dessins d’Hembeck, auteur d’innombrables versions comiques des personnages Marvel, dont le trait cartoony souligne toute l’absurdité et le ridicule d’un monde super-héroïque.

PPSSM86.4
©Marvel Comics

La Mouche est en train de dégénérer suite à des expériences et se jette sur tous les restes et détritus croisant son chemin avant de décider d’aller se venger de J. Jonah Jameson. Pendant ce temps, la Chatte Noire utilise tous les moyens, dont les plus saugrenus, pour attirer l’attention de Spidey avant que les deux amants ne partent au secours de J.J.J.
La bataille se conclue sur la défaite de la Mouche, vaincue grâce à Jonah qui renverse un coca sur le sol, la Mouche se jetant alors dessus pour laper le coca renversé.

Et c’est à ce moment que l’on retourne dans les bureaux de Marvel où arrive Danny Fingeroth, l’editor des titres Spidey, qui demande à ses employés « qu’est-ce que c’est que ces conneries ? Ca suffit maintenant !!! »
Et dans un dernier virage, l’histoire revient sur Spidey et Black Cat pris dans un grand moment de soap quant à leur relation et tout cela sur un ton des plus sérieux, dessiné à nouveau par Milgrom, avec une conclusion importante pour le reste de la série.

PPSSM86.3
©Marvel Comics

Et voilà, comment en deux pages, un auteur se tire un balle dans le pied.
Le lecteur attiré par des récits décalés se demande ce que vient faire cette conclusion hors de propos tandis que le lecteur fan de Spidey mais sans humour, et qui aurait donc évité cet épisode, en sera quitte pour se poser des questions sur ce qu’il a manqué.
C’est bien dommage car tout ce qui précédait cette conclusion était bien sympathique et surlignait bien tout le côté hystérique et absurde de nos slips préférés.
Ce sont peut-être ce caractère parodique et le graphisme volontairement cartoony d’Hembeck qui firent que Lug fit malheureusement l’impasse sur ce numéro.

Mais le comble de l’absurdité volontaire (ou non) sera atteint dans la 3ème série consacrée à votre sympathique voisin Spider-Man.

PPSSM86.2
©Marvel Comics

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s