DC Extravaganza, Fear Iself, Graphic Nuggets, Living at the Edge of the Worlds

Dark Joker : The Wild (Doug Moench / Kelley Jones / John Beatty)

Dark Joker Wild Cover
© DC Comics

Blue Sunshine : Variante rare du diéthyllysergamide, couramment appelé LSD, dont les effets psychotropes ne surviennent que 25 ans après sa prise et provoquant une fascination morbide pour le sang, le gore, la mort et la torture ainsi qu’une chute de cheveux précoce.

3 janvier 1993 – 2 heures du matin, heure locale – communication téléphonique entre Moench Douglas et Jones Kelley:

(bruit de respiration bruyante)

Dark Joker 2
© DC Comics

– Euh… Allô ?
– Hummpfff !…. Yellek neib sav ut ?…. Sap srod ut euq riov ed looc… Garmonbozia… Elainég eédi enu ue ia’j… Glop glop…
– Quoi ? Putain, si c’est encore une de vos blagues, les Images Boys, allez-vous faire foutre.
– Kelleeeeeeeeey !!…. c’est moi !!
– Doug ?
– Oui oui… Doug… Ou bien Dale ?… Non non, Doug… C’est ça, Doug !!
– Euh, Tu vas bien, Doug ?
– Oooooh oui !! Je vais très bien… Je me suis jamais senti aussi bien depuis 25 ans. Amicrof ne elbat enu tse’c…
– Quoi ? T’es en train de faire un AVC, Doug ?
– Oh non, non… Ertev tse elle… Ouiiiiii, un joli vert !!
– Euh ok ! Si tu le dis, Doug. Passons… Bon, si tu pouvais me dire pourquoi tu m’appelles parce que là j’ai pas trop le temps, j’ai 85 nouvelles variant covers à fournir pour Knightfall alors si tu pouvais aller droit au but.
– Silencio…
– Non mais tu te prends pour mon boss ou quoi ?
– Silencio, silencio… J’ai une idée géniale pour notre Elseworld !!
– Ah oui, la suite de Red Rain..
– Mais non, pas ça… Pas glop pas glop Red Rain… Mieux, mieux… Moor der moor der… De l’heroic fantasy…
– Gné ?

Dark Joker 3
© DC Comics

– Alors c’est l’histoire de deux elfes et un nain sur une planète appelée Weirdworld et…
– Doug ? Tu l’as déjà écrit ça !
– Ah bon ? Wow ! Je suis rapide, à peine une idée surgie de mon cerveau qu’elle est déjà publiée !! Chuis vraiment trop fort !!
– Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai du taf, moi…
– Attends, attends ! J’ai mieux… Alors Batman c’est une chauve-souris humaine.
– Ben oui, c’est le concept !
– Non, mais une vrai chauve-souris.
– Gnéééé ?
– Voilà, mon précieux… Donc c’est une chauve-souris, gollum, et il se bat contre un sorcier Joker, gollum gollum..
– hmmh ok, et ?
– Et il est aidé par une femme dont il tombe amoureux et qui se révèle en fait être sa sœur.
– Ouh là ! Pas sûr que ça passe la censure, ça.
– Naaaan, t’inquiète pas… Et puis Joker il a une cape.. Et une respiration bruyante… Et… Et une grosse boule magique comme un vaisseau spatial qui tire un rayon mortel… Et puis en fait, il a un lien de parenté caché avec Batman et…
– Euh Doug…

Dark Joker 5
© DC Comics

– Glop?
– C’est Star Wars ton scénario là, tu veux qu’on se prenne un procès de la part de Lucasfilm ou quoi ?
– Ah bon ? C’est nouveau comme film ? Meeeerde !!
– Raaah ! Elle me fait chier cette ampoule à grésiller comme ça… Pardon, tu disais, Doug ?
– Dick Laurence est mort !!
– Quoi ? Qui ?
– Donc, je disais que t’as qu’a maquiller un peu le tout avec d’autres idées chourées dans des films que tu aimes et c’est bon, ça passera crème, glop glop…
– Hmmhh, je suis pas très sûr…
– Bon, c’est ok alors, cool car j’ai déjà faxé tout ça chez DC… Tu recevras une copie dans une heure…
– Mais..Mais…
– Ah ! Et rend tes planches dans trois jours steuplait… Ils sont en retard sur le planning éditorial donc faut que ça sorte la semaine prochaine…
– Mais…Mais…
– Allez tchuss… Je te bises… Le feu marche avec moi !!!
– …..

Dark Joker 1.jpg
© DC Comics

10 janvier 1993 – 3 heures de l’après-midi, heure locale – communication téléphonique entre Moench Douglas et Jones Kelley

– Allo ?
– Allo Kelley ?
– Ah Doug ! Salut !
– Salut ! Oh putain mon crâne !!
– Qu’est-qu’il y a, ça va pas ?
– Si si, c’est juste que j’ai une migraine pas possible depuis une semaine et que j’ai un blanc total sur ce que j’ai pu faire dans cet intervalle.
– Arf ! Pas cool !
– Je me suis pas senti comme ça depuis mes LSD parties avec Jeff Jones et Jim Starlin il y a 25 ans.
– Ahah! Ben oui, t’es plus tout jeune mon pote… Bon, sinon t’es content de ce qu’on t’a rendu ?
– Euh oui… Ben, c’est pour ça que je t’appelle, justement.
– Ok mais dépêche parce que suite aux ventes de Knightfall, DC me demande 25 variant covers de plus.
– Ben… Euuuuh… Comment te dire… Bon, on m’a raconté la situation et c’est vrai que c’est pas mon meilleur script, que les délais sont ce qu’ils sont et tout et tout…
– Ouiiiiii ?
– Mais… Euh… Ben… T’es sûr que t’as pas ressorti de très vieilles planches de ton placard ?
– Hein ? Pourquoi ça ?
– Ben, je sais que t’as toujours eu quelques soucis pour respecter les règles de l’anatomie mais là ça se voit sévère ! On dirait du Rob Liefeld !
– Non mais oh ! Tu te prends pour qui ? Et puis, tu crois que je pouvais faire quoi pour remplir 96 pages en 3 jours, espèce de vieux con.
– Ok ok, excuse-moi… C’est pas ce que je voulais dire… Et je comprends que c’était pas les meilleures circonstances pour pondre ça.
– Ouais, je préfère !!
– N’empêche… John (Beatty) aurait au moins pu faire un effort à l’encrage… Habituellement, il sait bien masquer tout ça avec ses masses d’ombre.
– Ah ! M’en parle pas, s’il te plait ! Ce fut horrible !!
-Comment ça ?

Dark Joker 4
© DC Comics

– Et bien, il se trouve que Terry Austin lui a refilé des vieilles éditions Hetzel des romans de Jules Vernes. Du coup, ce con se prend pour Gustave Doré maintenant. Il fout des hachures partout, partout, PARTOUT ! On dirait ce taré de Scott Williams.
– Ah merde ! Je suis désolé, mon vieux… Non mais il va en revenir de tout ça… Personne ne peut se permettre de faire de l’encrage comme ça bien longtemps. Pas avec les cadences qu’on a.
– J’espère bien…
– Euh sinon…
– Quoi encore ?!!
– Ben… Euh… C’est vachement gore ton truc quand même…
– Ah ça !!
– Yep ! Ces trucs de cœurs arrachés, les masques en peaux de personnes, les arbres qui déchirent des corps, la sœur de Bruce qui se fait dévorer vivante…
– Oui oui, je sais… Mais bon, tu m’as dit d’aller chercher de l’inspiration dans des films que j’aime et au début j’avais pensé à Willow et L’Histoire Sans Fin…
– Hum ! Je suis pas sûr qu’il y ait de tels trucs dans Willow.
– Voilà!! Sauf que l’éditorial m’a renvoyé les planches en me disant que c’était fini l’époque de ces conneries, que c’étaient les 90s, que les héros doivent être bad ass comme Spawn, Faust ou Azrael…
– Aaaaah ! Ok ok…
– Du coup, je me suis rematé les Evil Dead et Massacre à la Tronçonneuse et voilà !!! J’ai même reçu un coup de fil de félicitations de Bob Harras qui trouve ça terrible, mais chut, il a pas le droit de dire ça officiellement.
– Je sais, la concurrence.
– Voilà.
– Bon, si c’est pour rendre notre bouquin vendeur, je comprends mieux alors.
– Yep !
– N’empêche, je sais pas ce qu’on a foutu mais c’est pas terrible ce qu’on a pondu quand même.
– Une foutue merde tu veux dire !
– Oui., on a de la chance de pas se faire virer pour le coup.
– Clair.
– Chié !
– Chié !
– Bon, ben on se rattrapera sur la suite de Red Rain.
– J’espère.
– Bises Kelley.
– Bises Doug.

L’abus de comics est dangereux pour la santé. N’hésitez pas à consulter un professionnel pour vous aider à arrêter.
Ce publireportage est sponsorisé par l’office international de lutte contre la dépendance aux comic books.

Dark Joker Wild Back Cover
© DC Comics

1 réflexion au sujet de “Dark Joker : The Wild (Doug Moench / Kelley Jones / John Beatty)”

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s