Assistant Editors' Month, Graphic Nuggets, Marvel Extravaganza, Marvel Special Months

Moon Knight 35 (Tony Isabella / Kevin Nowlan & Bob McLeod / Carl Potts, Joe Chiodo & Bob McLeod)

Moon Knight 35.1
© Marvel Comics

Malheureusement, nous avons encore droit à une livraison quelque peu décevante de l’Assistant Editors’ Month pour ce numéro de Moon Knight.
Rien de surprenant à cela vu que c’est aussi une série qui se trouve prise dans les pattes de Linda Grant.

La série du Drap Blanc schizophrène, lancée avec succès (tant au niveau artistique que commercial) par Doug Moench et Bill Sienkiewicz, est alors en pleine débâcle suite au départ de l’équipe qui porta la série à son pinacle et aux premières tentatives hasardeuses de Marvel sur le marché des comic shops.
En effet, certaines séries furent destinées ou détournées exclusivement vers ce nouveau marché, obligeant ainsi le lecteur à se diriger vers ces nouvelles boutiques… quand il y en avait une à proximité, ce qui n’est pas toujours facile quand on vit au fin fond de l’Arkansas.
Bref, un joli bordel.
Malgré la présence d’un Kevin Nowlan débutant, rien n’arrêta cette Berezina et la série sera arrêtée 3 numéros après cet épisode giant-size qui devait servir d’opération de la dernière chance.

Moon Knight 35.2
© Marvel Comics

Quant à l’AEM nous direz-vous ?
Et bien, il est ici aussi tenu à une présence minimale et consiste en une note censée être comique où l’assistant editor nous explique qu’elle s’est faite griffer l’oeil et doit donc porter un patch.
En conséquence, elle n’a pu lire le comic qu’elle a édité.
Mouaif !
Pour le reste, on a une loooongue histoire de Moon Knight qui rappelle quelque peu un vieil épisode de Spider-Woman par Ann Nocenti et qui semble inspiré par l’histoire de Rudolph Noureïev.

Moon Knight 35.3
© Marvel Comics

« Moon Knight se retrouve paralysé suite à un combat face à The Fly.
Pendant ce temps, une danseuse soviétique frustrée assassine d’autres danseurs passés à l’Ouest.
Notre héros trouvera la force de quitter sa chaise roulante pour arrêter la malfaisante russe avec l’aide des X-men et des Fantastic Four. »

Rien de bien folichon donc dans ce numéro écrit par Tony Isabella et dessiné à quatre mains par Kevin Nowlan et Bob McLeod.
Tout au plus peut-on noter deux clins d’oeil discrets :

  • La présence de la Mouche dans une version similaire (mais ici présentée sous un jour sérieux) à celle de l’AEM de Spectacular Spider-Man et auquel on nous renvoie si l’on veut connaître le destin de la Mouche.
  • Une page dessinée par McLeod montrant les X-Men et les Fantastic Four En train d’assister à un ballet et où le dessinateur s’est amusé à placer son entourage parmi les personnes présentes.
    Les personnes à côté de Diablo sur la seconde case sont les parents et la femme de McLeod tandis que le scénariste apparaît derrière la Chose dans la 4ème case.
Moon Knight 35.4
© Marvel Comics

En conclusion, un épisode qui ne vaut que pour ses dessinateurs (et encore, le mélange Nowlan-McLeod, on a déjà trouvé plus assorti) mais qui malheureusement ne relève pas l’intérêt d’une histoire assez clichée (voire un peu ridicule).
Mais que cela ne vous empêche pas de jeter un œil aux épisodes de la team Doug Moench – Bill Sienkiewicz qui voient la métamorphose du futur dessinateur de New Mutants de clone de Neal Adams à un graphisme tout personnel au fur et à mesure des numéros.

Quant à la publicité ci-dessous (publiée en fin du comic book) c’est juste parce qu’on est fan de Mike Kaluta.

Moon Knight 35.5
© Marvel Comics

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s