Assistant Editors' Month, Graphic Nuggets, Marvel Extravaganza, Marvel Special Months

Daredevil 202 (Denny O’Neil & Mike Carlin / William Johnson, Dan Bulanadi & Luke McDonnell)

DD AEM 1.1
© Marvel Comics

La série de tête à cornes est alors dans une mauvaise passe suite au départ du jeune prodige qui l’a portée au firmament et qui vient alors de partir réaliser son Ronin chez DC, Frank Miller.

Reprise en main par l’editor de la période Miller, Denny O’Neil, la série se cherche un nouveau souffle sans jamais le trouver et le scénariste, s’il s’efforce de maintenir l’ambiance « millerienne », ne réussit pas à provoquer le même intérêt que pour ses Iron-Man de l’époque.
Si on ajoute à cela une équipe graphique, William Johnson et Danny Bulanadi, complètement inadaptée à l’ambiance de la série et raide comme la justice (huhu!!), l’ennui gagne vite le lecteur qui ne relèvera ses paupières qu’avec l’arrivée de David Mazzuchelli.

En attendant, et dans le cadre de l’Assistant Editors’ Month, cet épisode de Daredevil, avec son sympathique timbre à l’effigie de Foggy Nelson, se retrouve coupé en deux parties.
La première est dans le ton des épisodes précédents et se paie le luxe d’être à la fois chi..te au possible et ridicule avec son clone au rabais de Kraven le chasseur même si la conclusion fera bien rire plus d’un lecteur.
DD défait son adversaire en 4 cases avant de déclarer que ce sauvage est l’adversaire le plus dangereux qu’il ait jamais rencontré

DD Aem 1.2
© Marvel Comics

La seconde partie est une courte aventure humoristique, œuvre de l’assistant editor Mike Carlin et du dessinateur d’Iron-Man, Luke McDonnell.
Titrée « A life in the day » en clin d’oeil à la chanson des Beatles, « a day in the life », elle met en scène « Daringdevil the man without ears » et nous permet de voir DD par les yeux d’un enfant qui mettra en déroute un « grand »… ehm… adversaire de son héros et devenir la star de sa classe.
Le résultat s’avère dispensable donc mais reste néanmoins fun, frais et propose un portrait touchant des jeunes fans de superslips d’antan.
Cependant, le prochain AEM ira encore plus loin dans cette thématique de l’image que projettent les encapés sur leurs jeune audience.

DD AEM 1.3
© Marvel Comics
DD AEM 1.4
© Marvel Comics

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s