LIVING AT THE EDGE OF THE WORLDS

Elseworlds Logo
© DC Comics

Nous traiterons ici d’autres mondes rêvés réalité comme le chantait un célèbre groupe français sponsorisé par le lobby des télécommunications pré-internet.
En effet, cette section sera l’occasion de revenir sur l’une des collections, pour l’instant en stand-by, les plus emblématiques de DC Comics et fort bien pourvue en oeuvres de qualité dont seulement une partie ont traversé l’Atlantique: les Elseworlds.

Si nous allons essayer de faire une visite exhaustive des différentes oeuvres publiées sous ce label, nous allons cependant mettre de côté quelques comics qui se sont vu apposer ce logo. Ainsi, à l’exception du fameux Batman victorien ayant donné naissance à cette collection, nous ne reviendrons pas sur certains ouvrages considéré a posteriori comme des Elseworlds à l’instar de Watchmen ou The Dark Knight Returns.
De même, nous éviterons la grosse majorité des crossovers inter-compagnies et qui ont vu les héros DC opposés à ceux venant de Dark Horse, Image ou Marvel. En effet, certaines de ces rencontres ont le logo Elseworlds sur leur couverture, d’autres non, d’autres l’ont mais ne sont pas considérées comme faisant partie de la collection et vis-versa. En conséquence, seule une poignée d’entre elles seront analysées ici en raison de leur intérêt.

Mais il est temps de commencer la visite en effectuant tout d’abord un retour dans le passé afin de démontrer que les Elseworlds plongent leurs racines très loin dans l’histoire éditoriale de DC.